En 1994 avec la classification de la REAL, puis en 2001 avec la première classification OMS, a été élaboré une nouvelle classification des hémopathies lymphoïdes, basée non pas uniquement sur l'aspect morphologique mais également selon des caractéristiques immunophénotypiques, cytogénétiques, et moléculaires. Pour quelques entités, certains aspects étiologiques et physiopathologiques y ont été associés. Cette classification a été révisée en 2008 et le sera à nouveau fin 2016 à la lumière des nouvelles avancées scientifiques. Les études morphologiques, biologiques incluant des données d'expression génique et de profils mutationnels, et cliniques ont ainsi permis de subdiviser les lymphomes diffus à grandes cellules B (LDGCB) en entités pathologiques distinctes.
Continuer la lecture  |  Réagissez