Le traitement du myélome s'est nettement amélioré ces dernières années. Après l'autogreffe, première avancée majeure apparue dans les années 1980, les nouvelles molécules, plus ciblées, ont encore amélioré le pronostic (1). Dans les deux dernières années, ce sont 5 nouveaux traitements du myélome qui ont été approuvés par les autorités de santé. Ces deux approches combinées ont permis d'augmenter la médiane de survie de 2 ans il y a 10 ans à 5 ans actuellement (2).
Continuer la lecture  |  Réagissez