Tous les articles de François Daniel

Pour une éthique en dermatologie esthétique. Hippocrate, sommes-nous fidèles à ton serment ?

Depuis 20 ans, la demande de soins esthétiques explose : conséquence et de l'allongement de la durée de la vie, entraînant la quête d'une jeunesse quasi éternelle, et des progrès considérables des techniques biomédicales pouvant répondre à cette attente. Ainsi, plus de la moitié des dermatologues libéraux a une activité esthétique ; elle est quasi exclusive pour 10% d'entre eux. L'exemple des produits de comblement (6) est édifiant : plus de 600 000 injections pour l'année 2009 (source AFSSAPS toutes spécialités confondues) représentant un budget de 120 millions d'euros pour l'industrie pharmaceutique.
Continuer la lecture  |  Réagissez