Les naevus pigmentaires sont à la fois des marqueurs du risque individuel de mélanome, et des précurseurs : marqueurs car le mélanome apparait de novo dans 60% des cas, précurseur car il se développe à partir d'un naevus pré-existant dans les autres cas. L'examen dermatologique permet d'identifier les naevus atypiques justifiant d'une surveillance ou les mélanomes débutants à un moment où ils sont curables par une simple exérèse chirurgicale. En dépit des efforts de recherche et des progrès accomplis, les enjeux restent nombreux face à ce cancer dont l'évolution peut être mortelle : identification et information des populations à risque sur le dépistage et la prévention, information des médecins et du public, amélioration des résultats encore très médiocres du traitement aux stades métastatiques, mise à disposition des malades des traitements nouveaux aux résultats prometteurs, financement des recherches sur cette maladie.
Continuer la lecture  |  Réagissez