Au cours des dernières décennies, les progrès réalisés ont considérablement augmenté le taux de guérison des patients atteints de lymphome de Hodgkin (LH). Pus de 80 % des patients de moins de 60 ans sont aujourd'hui susceptibles d'être guéris. Néanmoins, 5 à 10 % des patients sont réfractaires au traitement initial et 10 à 30 % rechuteront après avoir obtenu une rémission initiale. Des avancées récentes permettent cependant d'espérer que le pronostic et la qualité de vie de ces patients vont s'améliorer.
Continuer la lecture  |  Réagissez