La fibrillation atriale (FA) est le trouble du rythme cardiaque le plus fréquent (1 à 2% de la population générale), et sa prévalence devrait doubler d'ici à 2050 du fait du vieillissement de la population. On estime que la FA est responsable de 15 à 20% des accidents vasculaires cérébraux (AVC) ischémiques. En cas d'AVC ischémique chez un patient ayant de la FA non valvulaire (pas de prothèse valvulaire mécanique et pas de rétrécissement mitral rhumatismal), on estime, d'après des études autopsiques et échographiques, que le thrombus provient de l'auricule gauche dans au moins 90% des cas.
Continuer la lecture  |  Réagissez