Tous les articles de Odile LAUNAY

Présentation du dossier infectiologie

En 2018, les infections sont responsables de plus de 25 % des décès dans le Monde, représentant la seconde cause de décès après les maladies cardio vasculaires. Elles surviennent tout au long de la vie mais leur fréquence et leur gravité sont plus importantes aux âges extrêmes de la vie (le nourrisson avant l'?âge de 2 ans particulièrement avant l'âge de 6 mois, et la personne âgée) et chez les personnes immunodéprimées (immunodépression primitive ou secondaire) dont le nombre est en augmentation croissante avec les remarquables progrès réalisés dans différents domaine de la médecince, transplantation d'organe solide, hématologie, médecine interne, rhumatologie, dermatologie...
Continuer la lecture  |  Réagissez

Vaccination de l'adulte : recommandations, problématiques actuelles et perspectives

Les succès de la vaccination et le calendrier vaccinal français La vaccination est le moyen le plus efficace pour la prévention d'un grand nombre de maladies infectieuses. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, les vaccinations permettent d'éviter la mort, chaque année dans le Monde, de plus de 2 millions de personnes, essentiellement des enfants. Son efficacité s'explique, pour la très grande majorité des vaccins, par leur capacité à protéger la collectivité. Si la réalisation de la plupart des vaccins du calendrier vaccinal s'effectue au cours de l'enfance, la vaccination concerne également les adultes du fait de rappels ou de vaccins spécifiquement recommandés en fonction de l'âge, de la présence de comorbidités ou du statut immunitaire. La vaccination de l'adulte immunocompétent consiste principalement à réaliser les rappels du calendrier vaccinal contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la coqueluche. De plus, à partir de 65 ans, deux vaccins sont recommandés : le vaccin antigrippal saisonnier à réaliser de manière annuelle et le vaccin contre le zona entre 64 et 75 ans. Le calendrier vaccinal de l'adulte a été simplifié en France en 2013. Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) a proposé un nouveau calendrier vaccinal prévoyant des rappels de vaccination à âge fixe chez les adultes (25 ans, 45 ans, 65 ans puis tous les 10 ans) dont le but est de n'administrer que le nombre d'injections nécessaires à une bonne protection, d'améliorer l'acceptabilité des vaccinations et de faciliter le suivi du calendrier vaccinal. L'objectif de la révision de l'âge des rappels de l'adulte était à la fois de limiter le nombre d'administrations et de favoriser ces rappels par un calendrier plus facile à mémoriser que le calendrier précédent qui comportait des rappels décennaux (https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/calendrier_vaccinations_2018.pdf).
Continuer la lecture  |  Réagissez