Le cancer broncho-pulmonaire est une des principales causes de mortalité par cancer avec plus de 30 991 décès par an (21 % de décès par cancer). Son incidence en 2017 est de 49 109 nouveaux cas. La survie, tous stades confondus, à 5 ans est de 15 %. Cependant, la prise en charge de ces cancers s'est profondément modifiée ces dernières années, en particulier par la découverte d'addictions oncogéniques rendant les tumeurs sensibles à des thérapies ciblées et à l'immunothérapie anti PD1/PDL1. Les thérapies ciblées concernent environ 20 % des patients alors qu'en quelques années, les immunothérapies ont eu des indications dans des situations aussi bien de maintenance, qu'en première ligne de traitement et au-delà.
Continuer la lecture  |  Réagissez