128
129
123

Articles N° 5

La pneumologie : une spécialité au croisement des enjeux de santé publique d’aujourd’hui et de demain.

Éditorial Forum des Spécialités Pneumologie
Ces dernières années nous ont fait prendre conscience à quel point l’appareil respiratoire était l’une des principales cibles des agressions de notre époque. Bien que le poumon soit le premier organe cible du tabagisme, de la pollution et des nouvelles épidémies infectieuses, les maladies respiratoires aiguës et chroniques restent à l’heure actuelle peu connues du grand public. Pourtant, la pneumologie est une spécialité en plein essor qui bénéficie d’innovations thérapeutiques et techniques majeures offrant aux jeunes pneumologues en formation un large champ d’investigations et d’activités pour les prochaines années.

Infections pulmonaires à mycobactéries non tuberculeuses

Les mycobactéries non tuberculeuses n’étant pas des pathogènes stricts de l’homme, seules quelques-unes peuvent être responsables de réelles infections. La première étape après isolement d’une mycobactérie est de rechercher la présence des critères d’infection. Une fois le diagnostic établi, il faut décider de traiter ou non. Le traitement repose classiquement sur l’association d’au moins trois antibiotiques pour une durée de 12 mois après négativation des cultures. L’antibiogramme en dehors des infections à M. abscessus n’est pas systématique.

Prise en charge des pneumopathies interstitielles diffuses en 2022

La prise en charge des pneumopathies interstitielles diffuses (PID) a été transformée au cours des dernières années par des découvertes majeures sur les causes génétiques des PID, le diagnostic et le traitement des fibroses pulmonaires.

LA BPCO EN 2022

Parler de BPCO en 2022 commence par parler de définition et de diagnostic. Même si tout est fait pour améliorer les traitements (pharmacologiques ou pas) de la BPCO, le point-clé reste la prévention (arrêt du tabagisme en premier lieu). Enfin, un train peut en cacher un autre : derrière la BPCO se cachent souvent des co-morbidités, qu’il faut s’attacher à identifier et à prendre en charge.

L’hypertension pulmonaire

L’hypertension pulmonaire (HTP) est un terme générique qui regroupe un ensemble de pathologies cardio-pulmonaires caractérisées par une élévation progressive des résistances vasculaires pulmonaires (RVP) qui peut entraîner à terme une défaillance cardiaque droite.

Prise en charge de l’asthme sévère à l’ère de la médecine personnalisée

L’asthme est une maladie fréquente dont le pronostic a été considérablement amélioré avec l’utilisation à large échelle des corticostéroïdes inhalés depuis les années 1990. Une faible proportion de patients présente néanmoins un asthme mal contrôlé malgré un traitement inhalé optimal, justifiant parfois un recours accru aux corticoïdes systémiques et constituant une part importante de la consommation en soins médicaux.

Endoscopie thoracique : Une spécialité en plein essor

L’endoscopie, outil indispensable pour l’exploration et le traitement de bon nombre de pathologies respiratoires, fait du « pneumologue interventionnel » un partenaire idéal au sein d’une spécialité polyvalente. Si l’interaction intime entre endoscopie et cancérologie thoracique est largement établie, cet outil a également créé depuis une quinzaine d’années des relations étroites avec toutes les autres sous-spécialités de la pneumologie. Dans ce travail, nous reprenons les principales applications de l’endoscopie thoracique dans les différentes pathologies respiratoires.

Traitements innovants dans les cancers broncho-pulmonaires

Les algorithmes de prise en charge des cancers bronchiques non à petites cellules se sont complètement modifiés au cours des 2 dernières années, avec l’intégration de l’immunothérapie et des thérapies ciblées. L’innovation thérapeutique s’est intégrée dans la prise en charge, marquée par une caractérisation tumorale intégrant histo-pathologie, biologie moléculaire, et biomarqueurs pour les patients métastatiques, avec une évolution vers des stratégies personnalisées aussi en situation de tumeur de stade plus précoce, en situation péri-opératoire.